Comment sont fixés les prix des médicaments ?

Le prix des médicaments dépend généralement des pouvoirs publics et des laboratoires pharmaceutiques. La procédure de détermination des prix, varie d’un pays à l’autre. Par exemple, aux États-Unis, le prix est librement fixé par les industriels. En France, c’est le pouvoir public qui s’occupe de la régulation des prix. Mais, quelle que soit la procédure de détermination des prix, il faut tenir compte des éléments comme le coût de la recherche et de production ou le bénéfice thérapeutique.

Le coût de recherche et de développement

Les frais de recherche représentent les coûts relatifs à la mise au point du médicament par les laboratoires. Plus ces frais sont élevés, plus le médicament coûtera cher. Il faut toutefois remarquer que les industriels ont souvent tendance à un peu, gonfler les coûts. D’ailleurs, la majeure partie des recherches se fait dans le secteur public.

Le coût de production

Le coût de production est également important, puisqu’il permet aux laboratoires pharmaceutiques de réaliser des marges lors de la vente des médicaments. Si on prend par exemple, le cas de sofosbuvir qui est un médicament luttant contre l’hépatite c, on constate que le coût de production pour un traitement de trois mois tourne autour de 75 euros, alors, cher ou pas cher ?

Mais, le coût de production n’est jamais communiqué par les industriels.

Le bénéfice thérapeutique

Le bénéfice thérapeutique peut être défini comme l’amélioration du bien-être ou de l’état de santé d’un malade, qui est soumis à un traitement. Il peut être évalué selon le taux de mortalité ou de morbidité, sur une période donnée. Les médicaments les plus chers sont ceux dont le bénéfice thérapeutique est le plus élevé. Selon les statistiques, plus de 70 % des médicaments produits n’ont que peu de bénéfice. Mais, on note une augmentation continue du prix des médicaments.

Pour finir, précisons qu’en France la détermination du prix des médicaments suit une procédure administrative comprenant quatre étapes (autorisation de mise sur le marché, estimation du service médical, évaluation du rapport qualité-prix et estimation du prix). Si l’État peut réguler les prix, il est pourtant obligé de prendre en compte les exigences des laboratoires pharmaceutiques. Les laboratoires quant à eux, sont obligés de s’aligner sur la capacité financière des États. Cela permet d’expliquer les différences de prix que l’on observe entre les pays, pour un même médicament.