Comment savoir si on a une dermite séborrhéique ?

Nombreuses sont aujourd’hui les maladies récurrentes de la peau, qui ne cessent de se manifester. C’est le cas de la dermite séborrhéique, qui provoque des taches squameuses et rouges, principalement sur le cuir chevelu. Un mal qui affecte également des zones grasses du corps, comme le visage, la partie supérieure du thorax et le dos. Alors, qu’est-ce qu’une dermite séborrhéique, et par quel moyen peut-on donc, vite savoir si l’on en est atteint ?

 

La dermite séborrhéique

Communément appelée “croûtes de lait”, la dermite séborrhéique est une maladie qui peut être rencontrée chez le nourrisson, comme chez un l’adulte aussi. C’est une affection inflammatoire qui est bénigne et non contagieuse mais chronique. Elle constitue une inflammation, tout comme l’eczéma. Cependant, cette dernière est liée à deux facteurs combinés. Lesquels sont :

– Premier facteur : une production de sébum assez importante. C’est pour cette raison qu’elle touche essentiellement le cuir chevelu. Zone d’une grande production naturelle de sébum.

– Second facteur : c’est un champignon, qui provoque une prolifération anormale de levures (malassezia).

Il est bien préférable de consulter dsinfo , pour une connaissance approfondie de ce mal.

Pour la plupart du temps, la dermite séborrhéique est de cause inconnue. Toutefois, un champignon microscopique (Pityrosporon ovale ou Malassezia furfur) peut jouer un rôle sur un terrain immunoallergique particulier. Ce dernier provoquerait ainsi, une réaction inflammatoire. Dans le même temps, d’autres facteurs peuvent favoriser sa survenue. Il s’agit notamment de peau naturellement grasse, hygiène corporelle insuffisante, abus chronique d’alcool, exposition à l’humidité et à la chaleur, hypersudation.

Comment reconnaître une dermite séborrhéique

Plusieurs marques sont en vue, lorsqu’une dermite séborrhéique se manifeste. Lorsqu’un individu est atteint, il peut présenter les symptômes suivants : la sécheresse de la peau, la desquamation, les éruptions cutanées, la peau qui pèle ou encore les rougeurs. Mis à part les plaques squameuses et la peau-rouge, la dermatite séborrhéique peut entraîner l’apparition de pellicules tenaces ou de démangeaisons. Voici les différents signes essentiels qui vous permettent d’identifier au plus vite la dermite séborrhéique :

– Au visuel : la couleur des plaques : rouge vif qui est recouvert de squames jaunâtres. Au niveau du cuir chevelu, vous remarquerez des “pellicules” qui ne sont rien d’autre que des squames (peaux mortes), regroupées en plaques qui démangent le plus souvent.

– Localisation : chez l’adulte, elle se manifeste au niveau du cuir chevelu et du visage sur les plis des ailes du nez et les sourcils principalement. Mais elle peut aussi se présenter sur la zone médiane de la poitrine, précisément, entre les seins. Chez les bébés, cela se présente en premier lieu, au niveau du cuir chevelu. Autour de la fontanelle, ensuite, les plaques s’étendent, prenant de l’ampleur jusqu’à atteindre les oreilles ou les sourcils. Cela peut aussi toucher aussi les fesses et les plis. Le double emplacement tête et fesses constitue une caractéristique et se diffère de l’eczéma atopique qui, lui, n’atteint pas les fesses. Comme élément supplémentaire de différenciation, il faut reconnaître que l’eczéma gratte toujours, contrairement à la dermite séborrhéique, chez le nourrisson.